L’ETAT NE VA PAS S’IMMISCER DANS LA FIXATION DES JOURS DE FÊTES MUSULMANES

Sur DAKARAMA SN

L’Etat ne va pas s’immiscer dans la fixation des jours de fêtes musulmanes, mais veut créer les conditions de ‘’dialogue et de convergence’’, a déclaré, lundi, le président Macky Sall.

‘’(…) la majorité des musulmans sénégalais a prié aujourd’hui la korité. L’imam a parlé de ça. Ce n’est pas une affaire de l’Etat. Ce que veut l’Etat, c’est de créer les conditions de dialogue et de convergence’’, a-t-il dit en wolof.

Le président Sall s’exprimait après avoir accompli la prière de l’Aïd el Fitr, marquant la fin du ramadan, à la Grande mosquée de Dakar.

La fête de Korité, commémorant la fin du jeûne musulman, est célébrée ce lundi au Sénégal par une grande partie de la communauté musulmane à l’appel de la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC, officielle).

La Coordination des musulmans de Dakar (CMD) a pour sa part célébré dimanche la fête de l’Aïd-el-fitr. Selon elle, la lune a été aperçue dans certaines localités du pays et en Afrique, etc.

‘’En matière de religion, il y a beaucoup d’interprétations, chacun a des arguments. Nous devons être flexibles. L’idéal, c’est de prier ensemble mais si tel n’est pas le cas, il n’y pas de problème’’, a estimé Macky Sall, invitant les musulmans sénégalais à ‘’cultiver la tolérance’’.

‘’Les crises dans la oummah islamique sont dues à un manque de tolérance. L’islam, c’est la religion du juste milieu, de la paix et du dialogue’’, a souligné le chef de l’Etat.

Étiquette
Back to Top